25 Février, 2017 par
Depuis 25 ans que nous avons mis en service les premiers capteurs MECASON® sur des machines, nous avons pu mettre en évidence des comportements surprenants de roulements qui se sont normalisés par des appoints de graisse.
L'analyse de ces bizarreries nous a conduits à nous interroger sur leurs causes. Et nous avons lancé une étude (réalisée dans les laboratoires de mécanique de l'ENSAM, boulevard de l'Hôpital à Paris) sur l'impact du jeu de fonctionnement sur sa stabilité.
Cette étude dont le rapport est disponible sur le site www.mecason.com a mis en évidence que le jeu radial du roulement a un impact direct sur la facilité à assurer sa bonne lubrification, surtout lorsque celle-ci se fait à la graisse.
Dans les catalogues des fabricants de roulements, il est bien noté qu'un roulement doit fonctionner avec un jeu minimal proche du jeu nul, mais personne ne semble vraiment se soucier de ce détail. Ainsi, tous les fabricants de moteurs électriques utilisent des roulements à jeu C3 qui souvent posent des problèmes de durée de vie et parfois de dégradation brutale.
Ce n'est pas forcément mieux sur les machines réceptrices, en particulier les ventilateurs dont les paliers accueillent généralement des roulements à rotule montés sur manchon conique. Les fabricants de roulements conseillent généralement de contrôler le serrage de ces manchons coniques en surveillant la réduction du jeu. Nous ne partageons pas du tout cette façon d'opérer ; pour nous et en nous appuyant sur les résultats de l'étude évoquée plus haut, seule la valeur absolue du jeu après montage n'a de sens.
Par ailleurs, cette étude ainsi nos retours d'expériences ont montré que d'une graisse à une autre, l'efficacité d'un appoint et sa durée d'action peuvent faire apparaître des différences considérables. Dans le cadre de l'étude, les étudiants ont découvert en laboratoire des différences de durée d'efficacité d'un graissage allant de 1 à 6. Un client, sur une génératrice d'une centrale hydroélectrique avait une alarme MECASON® au bout de deux jours de fonctionnement ; après avoir changé de formule de graisse, un appoint tous les deux mois est apparu suffisant.
En vingt cinq ans de commercialisation des appareils MECASON®, nous avons acquis une expérience unique que nous serons heureux de partager. N'hésitez pas à déposer vos commentaires où nous interroger via notre site.
Posté dans: Mécanique